Le président américain Barack Obama appelle à la libération inconditionnelle du soldat de Tsahal, Hadar Goldin, capturé par le Hamas, ce matin.

Il est important de noter que nous avons, et j’ai, condamné sans équivoque le Hamas et les factions palestiniennes responsables de la mort de deux soldats israéliens, en enlevant un troisième, quelques minutes après que le cessez-le feu a été annoncé.

L’ONU les a également condamné. Je tiens à vous assurer qu’ils sont à l’écoute et s’ils sont sérieux au sujet de tenter de remédier à cette situation, le soldat doit être libéré sans condition », a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Le président américain Barack Obama a appelé vendredi à la libération « dès que possible » et « sans condition » du soldat israélien capturé à Gaza par le Hamas, tout en demandant à ce que davantage d’efforts soient faits pour protéger les civils à Gaza.

« Nous avons clairement fait savoir que les civils innocents de Gaza, pris au piège des combats, doivent peser sur nos consciences et nous devons faire davantage pour les protéger », a déclaré M. Obama au cours d’une conférence de presse.

Obama a réaffirmé que les États-Unis soutient le droit d’Israël à se défendre, mais que le nombre de morts dans la bande de Gaza « pèse sur notre conscience » et que plus doit être fait pour les protéger.

« Le cessez-le feu a été un moyen de prendre du recul, d’arrêter le massacre et d’essayer de résoudre certains problèmes qui ont été mis en place. »

Obama a reconnu qu’il sera difficile de mettre en place un cessez-le-feu si Israël et la communauté internationale ne peuvent pas croire que le Hamas va respecter l’accord.