Barack Obama recevra le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas le 17 mars pour évoquer les négociations de paix avec Israël, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

Cette rencontre aura lieu deux semaines après une rencontre prévue entre le président des Etats-Unis et le Premier ministre palestinien Benjamin Netanyahu, également au siège de l’exécutif américain.

Avec M. Abbas, le président Obama souhaite « examiner les progrès dans les négociations israélo-palestiniennes », selon la même source.

Les deux dirigeants discuteront aussi de mesures destinées à « renforcer les institutions qui peuvent soutenir la mise en place d’un Etat palestinien », a précisé la Maison Blanche.

Mercredi, le secrétaire d’Etat John Kerry avait annoncé que les négociations de paix directes entre Israël et les Palestiniens, censées durer neuf mois, se prolongeraient au-delà de la date butoir de la fin avril.

Lors de son dernier voyage au Proche-Orient en janvier, le secrétaire d’Etat avait présenté un projet d' »accord-cadre » traçant les grandes lignes d’un règlement définitif portant sur les questions dites de « statut final » : les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés palestiniens.

M. Kerry avait rencontré la semaine dernière à Paris M. Abbas, lequel avait constaté vendredi l’échec « jusqu’à présent » des efforts diplomatiques américains pour définir un accord-cadre, relancés en juillet 2013.

Les idées présentées par M. Kerry à M. Abbas sont « inacceptables » et ne peuvent « pas servir de base à un accord-cadre » avec Israël, avait affirmé un responsable palestinien, notamment concernant « l’exigence d’une reconnaissance de la judéité de l’Etat d’Israël comme Etat-nation juif ».

M. Netanyahu, qui sera reçu lundi prochain par M. Obama, a fait de cette reconnaissance d’Israël comme « Etat-nation du peuple juif » un élément cardinal d’un accord de paix.