Oculus, la filiale de réalité virtuelle (VR) du réseau social américain Facebook, a annoncé jeudi l’acquisition d’une startup israélienne spécialisée dans la reconnaissance des mouvements de la main, Pebbles Interfaces.

Oculus prévoit que l’achat de Pebbles Interfaces ajoutera un élan à son développement de sa technologie dans le domaine de la réalité virtuelle (VR) et stimulera le développement de son casque de réalité virtuelle Rift.

Pebbles a passé cinq ans à développer une technologie qui utilise des optiques, des capteurs et un logiciel pour détecter et suivre les mouvements de la main, selon Oculus.

« Chez Pebbles Interfaces, nous nous sommes concentrés à repousser les limites de la technologie de détection numérique pour accélérer l’avenir de l’interaction homme-ordinateur », a indiqué le directeur de la technologie Pebbles, Nadav Grossinger, dans un blog sur le site d’Oculus.

« Grâce à la micro-optique et à la vision par ordinateur, nous espérons améliorer l’information qui peut être extraite à partir de capteurs optiques, ce qui aidera à faire passer la réalité virtuelle au niveau au niveau supérieur ».

La transaction, dont les modalités financières n’ont pas été dévoilées, pourrait améliorer les performances du produit star d’Oculus, un casque de réalité virtuelle.

La très attendue commercialisation de la première version grand public de ce casque, baptisée Oculus Rift, a été annoncée pour le début d’année prochaine.

Il vise pour l’instant en priorité les joueurs de jeux vidéos, mais Oculus affiche l’ambition à plus long terme de « débloquer de nouvelles méthodes d’interaction humaine dans la réalité virtuelle et de révolutionner la manière dont les gens communiquent dans des mondes virtuels ».