Le premier député arabe israélien a couvert de louanges lundi une militante pro-palestinienne du boycott d’Israël, qui a récemment suggéré que le sionisme et le féminisme étaient incompatibles.

Ayman Odeh, qui dirige la Liste arabe unie, a exprimé sur Twitter son soutien à Linda Sarsour, une « combattante de la liberté ».

« Linda Sarsour, la combattante de la liberté qui lutte pour les droits de tous les peuples ! Vous nous inspirez tous dans nos luttes », a-t-il écrit sur son compte officiel.

La semaine dernière, dans un entretien accordé à The Nation, Sarsour, organisatrice de la Marche des Femmes de Washington, D.C., avait expliqué que ceux qui se disent sionistes ne pouvaient pas être féministes, parce qu’ils ignoraient alors les droits des femmes palestiniennes.

Sarsour a été controversée en raison de son soutien au mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël. Elle se présente comme « une critique de l’Etat d’Israël », et a affirmé que le sionisme était « flippant ».