Hamas a dénoncé mercredi l’échec de Mahmoud Abbas après le rejet à l’ONU d’une résolution réclamant la fin de l’occupation israélienne et a accusé le président de l’Autorité palestinienne d’avoir accaparé le processus de décision.

« C’est un échec supplémentaire des choix qui ont été faits au nom d’une recherche de règlement entre l’Autorité palestinienne et l’occupant. C’est une décision unilatérale d’Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas) qui a pris en otage le processus de décision palestinien », a dit à l’AFP le porte-parole du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum.

Selon lui, le projet de résolution rencontrait une forte opposition chez les Palestiniens « car il menaçait (leurs) droits » en faisant trop de concessions.

Cet échec à l’ONU — où le projet de résolution n’a obtenu que huit des neuf voix nécessaires à son adoption, dans tous les cas menacée par un veto américain — « souligne la nécessité de mettre en place une stratégie nationale avec l’ensemble des composantes du peuple palestinien », a-t-il ajouté.

Le Jihad islamique, autre force islamiste palestinienne, a réaffirmé avoir « été contre ce projet depuis le début, de même que d’autres mouvements ». L’ensemble des formations de gauche a condamné le texte ces dernières semaines.

« L’Autorité palestinienne et le président Abbas auraient dû faire marche arrière », a dit Ahmed al-Moudallal, porte-parole du Jihad islamique.