Par une opération d’urgence mardi, l’Agence juive d’Israël a fait venir six Juifs – y compris un jeune couple avec des bébés jumeaux – suite aux violences dans l’est de l’Ukraine.

Les immigrés devaient arriver en Israël via Donestk lundi soir, mais suite aux violences autour de l’aéroport lundi, déclenchées dans le contexte des élections présidentielles, tous les vols ont été annulés.

L’Agence juive est intervenue et a évacué les six passagers depuis Dniepropetrovsk, d’où ils ont gagné Kiev puis Israël.

« Les représentants de l’Agence juive en Ukraine continuent d’être actifs dans tous les domaines et sont préparés à toute éventualité, comme le montre ce dernier événement dans ma propre ville natale, Donetsk », a déclaré le président de l’Agence juive Natan Sharansky dans un communiqué.

« Au regard de la situation actuelle dans le pays, nous avons considérablement élargi nos activités, pour aider ceux qui souhaitent immigrer en Israël, et faire découvrir au jeunes la vie en Israël grâce à une variété de programmes. »

L’Agence juive a déclaré dans un communiqué qu’environ de ses 90 membres se trouvaient sur le terrain en Ukraine.

Elle s’attelle à la préparation de nouvelles opérations pour aider les quelque 30 000 Juifs de la province de Donetsk, dont quelque 11 000 de la ville même.

L’Agence juive a également ouvert une hotline pour les Juifs ukrainiens qui souhaitent s’installer en Israël.

La hotline aide à mieux saisir le processus d’immigration, a déclaré un haut fonctionnaire de l’Agence juive au JTA. Elle a été mise à disposition au début du mois, suite aux troubles nés de la révolution ukrainienne en février.

L’alyah d’Ukraine a presque triplé en mars 2014 par rapport à l’an dernier, et a augmenté de 142 % de janvier à avril, selon l’Agence juive.

La région de l’est de l’Ukraine a connu des combats et les troubles civils dans les mois qui ont suivi le gouvernement provisoire installé à Kiev.

Sharansky a déclaré au JTA que, si aucun plan d’évacuation massive des Juifs dans la région n’est encore à l’ordre du jour, la communauté juive se trouve néanmoins aujourd’hui dans une situation précaire.

« En Ukraine [orientale], il y a une absence de pouvoir, et où il y a absence de pouvoir, il y a de
l’antisémitisme », a-t-il affirmé.

« Les Juifs peuvent être des victimes à tout moment. C’est pourquoi nous devons être constamment prêts à agir. »