Le président de la coalition David Bitan a nommé lundi Oren Hazan pour être son adjoint, affirmant que le député du Likud méritait une nomination politique.

Hazan, connu pour son style peu ordinaire et son franc-parler, a été touché par une série de scandales, qui lui ont finalement valu de perdre la vice-présidence de la Knesset l’année dernière.

Le président de la coalition est responsable de faire voter les projets de lois gouvernementaux à la Knesset, et de maintenir les membres de la coalition sur sa ligne officielle.

« Il lui a beaucoup été promis dans le passé, mais rien n’est venu, et il est temps de lui donner quelque chose », a déclaré Bitan selon le site d’information Walla.

Quand il lui a été demandé si Yuli Edelstein, le président de la Knesset, avait accepté cette nomination, Bitan avait répondu à Walla que « tout le monde le sait ».

Hazan a été membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, mais en avait été exclu suite à une longue série de controverses et de scandales.

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, devant le Parlement européen de Strasbourg, le 15 septembre 2016. (Crédit : autorisation)

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, devant le Parlement européen de Strasbourg, le 15 septembre 2016. (Crédit : autorisation)

En décembre, le bureau du procureur général avait annoncé qu’il entendrait Hazan avant de décider de l’inculper ou non dans une affaire d’agression datant d’avant son élection à la Knesset.

Hazan est soupçonné d’avoir agressé un responsable de la mairie de l’implantation d’Ariel, en Cisjordanie, en 2014, dans le cadre d’un conflit financier. Quand la ville avait gelé son compte en banque pour une dette non réglée, Hazan était allé dans son bureau et avait insulté et poussé le directeur municipal, selon le communiqué.

Hazan, 35 ans, s’est fiancé la semaine dernière à Rinat Kotkovsky.