Les donateurs internationaux pour la Palestine se réuniront au Caire en vue de financer la reconstruction à Gaza dès qu’un accord de cessez-le-feu durable aura été conclu entre Israël et Palestiniens, a annoncé lundi la Norvège.

Les fonds collectés sous l’égide de l’Égypte et de la Norvège seront versés au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a précisé le chef de la diplomatie norvégienne, Boerge Brende, excluant ainsi qu’ils puissent profiter au Hamas.

Selon la Norvège, qui préside le comité de coordination de l’aide internationale aux Palestiniens, c’est la troisième fois en quelques années que les donateurs internationaux sont appelés à financer la reconstruction de Gaza.

Oslo exige de nouvelles conditions.

« On ne peut attendre de la communauté internationale qu’elle finance encore une fois la reconstruction » sans conditions préalables, a écrit Brende dans un communiqué.

Il a notamment appelé à une levée du blocus sur Gaza et à assurer la sécurité des populations civiles des deux côtés de la frontière. « Maintenir une population enfermée et à la limite de la famine n’assurera pas la sécurité des voisins de Gaza », a-t-il estimé.

L’annonce d’une conférence des donateurs intervient alors que négociateurs israéliens et palestiniens ont repris dimanche au Caire des discussions par l’intermédiaire de l’Égypte en vue d’une trêve durable dans la bande de Gaza et à quelques heures seulement de l’expiration d’un cessez-le-feu provisoire dans l’enclave palestinienne.

De son côté, le président Abbas avait indiqué samedi soir que la conférence des donateurs aurait lieu « au début du mois prochain ». « Nous espérons que tous les pays concernés y assisteront, particulièrement les États arabes, pour fournir une aide rapide », avait-il dit.