TAL Business School est la première école de commerce à ouvrir en Israël s’inspirant du schéma des Grandes écoles françaises.

En plein coeur de Tel Aviv, l’objectif de cette école de management israélienne est de permettre une transition entre les systèmes éducatifs français et israélien.

Le programme de la TAL Business School, propose un programme d’enseignement trilingue étalé sur une durée de trois ans. De manière progressive les étudiants passeront d’un enseignement en français à un enseignement « 100 % hébreu ».

Ainsi au cours des deux premières années, le programme du « Bachelor in Business Administration » se focalise sur les fondamentaux du management qui s’allie avec un enseignement intensif de l’hébreu et de l’anglais.

En troisième année, les étudiants doivent choisir une spécialité entre ‘Business Management’, ‘International Business’ et ‘Entreprenariat & Digital Business’.

Inspiré du modèle français, l’admission à la TAL Business School est sélective et soumise à un test de « Culture Business » de 30 minutes et un test de « Créativité » de 90 minutes. S’ajoutent à ces deux tests, deux entretiens de motivation et de personnalité.

Ce système sélectif ne requiert pas l’obtention des psychométriques comme dans les autres universités israéliennes.

Cette école est parrainée par Nicole Guedj, présidente de la Fondation France-Israël.

Le corps professoral est constitué d’enseignants et de conférenciers connus tels que Frédéric Encel, Georges Bensoussan, François Heilbronn, Pascal Bruckner et Paul Amar.

« Inspirée du modèle français des Grandes Ecoles, TAL Business School forme les jeunes francophones d’aujourd’hui à devenir les managers influents de demain ». La volonté de cette nouvelle école est de prendre le meilleur des deux pays et de permettre une intégration réussie aux nouveaux arrivants français en Israël avec un enseignement supérieur de qualité.

Cette éducation à un coût qui s’élève à 9 500 euros par an. Des bourses et des aides de financement sont possibles.