Réagissant au scandale sur les panneaux antisémites qui demandaient aux Juifs d’un hôtel suisse de se doucher avant d’entrer dans la piscine, un législateur d’Etat de Genève a déclaré : « Israël devrait s’excuser de sa tolérance excessive envers les Juifs ultra orthodoxes qui empêchent la paix en Palestine ».

Roger Deneys, un représentant socialiste au Grand Conseil de Genève, a fait cette déclaration mercredi sur Facebook.

Deneys a supprimé son commentaire peu de temps après l’avoir posté et s’est excusé d’avoir écrit cette « absurdité », a déclaré l’édition en ligne du quotidien suisse Le Matin jeudi.

Pendant le week-end dernier, des panneaux ont été placés au Paradise Apartments à Arosa, à environ 128 km au sud-est de Zurich, ont invité les « clients juifs » à se doucher avant d’entrer dans la piscine et d’utiliser le réfrigérateur à des heures fixes. Les Juifs religieux qui étaient à l’hôtel conservaient des aliments casher dans le réfrigérateur de l’hôtel.

Panneau placé dans un hôtel suisse demandant aux clients juifs de se doucher avant d'aller nager. (Crédit : autorisation)

Panneau placé dans un hôtel suisse demandant aux clients juifs de se doucher avant d’aller nager. (Crédit : autorisation)

Les affiches ont généré une tempête de critiques, y compris du Centre Simon Wiesenthal. Grâce à l’appel que le centre a lancé, le site de réservation en ligne booking.com a retiré l’hôtel de son site. La vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a déclaré que l’incident reflétait la prévalence des sentiments antisémites en Europe.

Deneys a expliqué au quotidien Le Matin qu’il avait réagi « trop vite et bêtement » parce qu’il était fâché contre Hotovely pour sa « réaction hypocrite, dans laquelle elle exigeait des excuses de la Suisse». Il a ajouté : « je n’ai aucune intention de discriminer la communauté juive ».

Dans le communiqué destiné aux médias, le bureau de Hotovely n’a pas exigé des excuses des autorités suisses pour l’incident. Elle a toutefois insisté pour que la personne responsable de l’affichage des panneaux soit poursuivie. Sa déclaration a précisé que l’ambassadeur d’Israël en Suisse demandait au ministère suisse des Affaires étrangères de condamner les actions du personnel de l’hôtel.

Ruth Thomann, qui dirige l’hôtel, a déclaré au JTA lundi qu’elle avait enlevé les panneaux peu de temps après qu’ils ont été affichés. Elle a ajouté qu’elle ne voulait pas insulter les Juifs et qu’elle cherchait simplement à transmettre des informations pertinentes uniquement aux clients juifs.

Thomann a déclaré que seuls les clients juifs entrent dans la piscine sans se doucher avant en portant des tee-shirts et ils ont été les seuls autorisés, par courtoisie, à mettre des aliments dans le réfrigérateur du personnel.

Le législateur suisse Roger Deneys lors d'une interview en février 2010 (Crédit : Capture d'écran / YouTube)

Le législateur suisse Roger Deneys lors d’une interview en février 2010 (Crédit : Capture d’écran / YouTube)

« J’ai peut-être choisi les mauvais mots. Les panneaux auraient dû être adressés à tous les clients au lieu de [viser] les Juifs », a-t-elle ajouté.

Le panneau au sujet de la piscine disait : « à nos clients juifs : prenez une douche avant de nager et aussi avoir nagé. Si vous enfreignez les règles, je serais obligée de fermer la piscine pour vous. » [Sic]

L’affiche sur le réfrigérateur disait : « à nos clients juifs : vous pouvez approcher le réfrigérateur entre 10h00 et 11h00 du matin et 16h30 et 17h30 dans l’après-midi. J’espère que vous comprenez que notre équipe n’aime pas être dérangée à chaque fois. »