Des djihadistes arrêtés l’an dernier à Lyon projetaient de mener une attaque terroriste lors d’une conférence sur l’antisémitisme organisée par un groupe juif, annonce un journal français.

Les cinq suspects ont été arrêtés lors d’un coup de filet mené par la police entre le 16 et le 18 septembre. Ils comptaient frapper le 18 septembre dernier lors d’un événement organisé par le CRIF Rhône-Alpes (Conseil représentatif des institutions juives de France), selon un article paru mardi dans le quotidien régional Le Progrès.

Un responsable de la police lyonnaise, qui était en charge de l’enquête, a confirmé au journaliste du quotidien que les cinq suspects ont été arrêtés suite à l’écoute d’une conversation qui avait eu lieu le 5 septembre au cours de laquelle ils évoquaient leurs plans.

Karim et Reda Bekhaled, deux frères qui seraient impliqués dans un réseau de recrutement de djihadistes vers la Syrie, font partie des personnes mises en examen. On pouvait entendre Reda Bekhaled parler des plans d’attaque sur les écoutes.

Le responsable de la police explique que les frères « nourrissaient l’ambition de mourir en martyr » et projetaient « un passage à l’acte violent imminent ».

Le 9 janvier, Amedy Coulibaly a tué quatre personnes dans un supermarché casher à Paris où il avait retenu en otage 19 personnes pendant plusieurs heures avant que la police l’élimine lors de son intervention.

Cette attaque fait partie d’une série d’attentats terroristes.

Le 7 janvier les complices de Coulibaly avaient tué 12 personnes dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, car le magazine avait pour habitude, notamment, de ‘se moquer de l’Islam’.

La police française avait indiqué que les deux frères Kouachi et Amedy Coulibaly faisaient aussi partie d’une cellule de recrutement de djihadistes vers la Syrie.