La France a condamné lundi le feu vert donné par Israël à la construction de centaines de logements à Jérusalem-Est, soulignant que « la colonisation constitue une menace grave pour la solution à deux Etats » israélien et palestinien.

Israël a relancé dimanche la construction avec l’octroi de permis de construire pour 566 logements dans des quartiers de Jérusalem-Est.

« La colonisation constitue une menace grave pour la solution à deux Etats, à laquelle la communauté internationale a rappelé son attachement lors de la conférence internationale de Paris le 15 janvier dernier », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal.

« La résolution 2334 du conseil de sécurité des Nations unies du 23 décembre 2016 a rappelé l’illégalité de la colonisation en droit international et demandé son arrêt immédiat et complet », a-t-il rappelé.

Les permis de construire avaient été gelés à la fin décembre à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahu en attendant l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

La communauté internationale considère toutes les implantations comme illégales.