La France a déconseillé à ses ressortissants de se rendre dans les villes israéliennes autour de la bande de Gaza, telles que Sderot, Ashkelon, Beer-Sheva ou Ashdod, cibles des roquettes tirées par le mouvement islamiste Hamas depuis le territoire palestinien.

Dans une notice « dernière minute » publiée sur son site de conseil aux voyageurs, le Quai d’Orsay « déconseille, sauf raison impérative, de se rendre dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza ».

Les villes du sud d’Israël, mais aussi Jerusalem, Tel Aviv et Haïfa sont la cible de tirs intenses de roquettes tirées depuis le début de la semaine par les combattants palestiniens.

« A Jérusalem, si la tension est quelque peu retombée, l’évolution de la situation dans plusieurs quartiers est imprévisible », ajoute le site, qui conseille « de faire preuve d’une vigilance particulière à proximité de la Vieille Ville et dans des quartiers de Jérusalem-Est, notamment Shouaffat ».

C’est dans ce quartier de Jerusalem-Est qu’un jeune Palestinien a été enlevé et tué la semaine dernière par de présumés extrémistes juifs, en représailles aux meurtres de trois jeunes Israéliens en juin.

Le site appelle à la vigilance à proximité des implantations israéliennes et des camps de réfugiés palestiniens, et conseille de se tenir à distance de tout rassemblement, même pacifique.

Mercredi, le Syndicat français des entreprises du tour-opérating (Seto) avait recommandé aux voyagistes de reporter les départs de leurs clients à destination d’Israël.