Les matchs de Ligue des Champions ou d’Europa League de football impliquant des clubs israéliens ne pourront avoir lieu en Israël jusqu’à nouvel ordre, du fait de la « situation actuelle » dans le pays, résultant du conflit entre Israël et le Hamas, a annoncé l’UEFA jeudi.

« Le panel d’urgence de l’UEFA s’est réuni le 16 juillet et a décidé que, à cause de la situation actuelle en Israël en terme de sécurité, aucun match des compétitions organisées par l’UEFA ne pouvait être joué dans ce pays jusqu’à nouvel ordre », a annoncé l’instance dirigeante du football européen dans un communiqué.

Pour des raisons diplomatiques, les équipes représentant Israël ou les clubs israéliens participent aux compétitions européennes et non aux compétitions organisées par la Confédération asiatique, à laquelle elle devrait logiquement appartenir.

Les clubs israéliens inscrits en C1 et C3 doivent désormais proposer d’autres sites hors d’Israël susceptibles d’accueillir leurs matchs « à domicile », a ajouté l’UEFA.

En Ligue des Champions, le Maccabi Tel-Aviv doit affronter le club andorran de Santa Coloma au 2e tour préliminaire. Le match retour entre les deux équipes devait se tenir mardi à Tel Aviv.

En Europa League, l’Hapoel Tel Aviv et l’Hapoel Beer Sheva sont concernés par le deuxième tour préliminaire, alors que l’Hapoel Kiryat Shmona entrera en lice au 3e tour préliminaire, dont le tirage au sort aura lieu vendredi.

Potentiellement, cette décision peut également concerner les matchs de l’équipe nationale israélienne qui participera à partir de septembre aux qualifications pour le Championnat d’Europe des nations 2016.

Pour les qualifications de l’Euro-2016, qui aura lieu en France, Israël figure dans le groupe B avec Andorre, le Pays de Galles, la Bosnie-Herzégovine, Chypre et la Belgique. Son premier match à domicile est prévu le 9 septembre contre les « Diables rouges » belges.