La police néerlandaise a arrêté un homme âgé de 77 ans, chef présumé d’une secte juive hassidique en fuite depuis deux ans et recherché en Israël pour avoir agressé sexuellement plusieurs femmes et jeunes filles, ont indiqué vendredi les médias locaux.

Le rabbin, arrêté à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol après avoir échappé il y a peu aux autorités sud-africaines, avait fui Israël il y a deux ans après des accusations d’agression sexuelles.

Plusieurs femmes et une adolescente de 15 ans avaient porté plainte contre l’homme, a indiqué le quotidien populaire Algemeen Dagblad (AD).

Le parquet a confirmé l’arrestation « d’un homme de 77 ans sur base d’un mandat d’arrêt lancé par Israël », a affirmé à l’AFP Tine Zwiers, porte-parole du parquet, refusant de nommer le suspect.

« Israël a demandé son extradition », a-t-elle ajouté, soulignant que le mandat d’arrêt était lié à des « accusations d’agressions sexuelles ».

Cette arrestation « met fin à un jeu du chat et de la souris long de deux ans avec la police et la justice », écrit le quotidien AD : « Il a semé les autorités plusieurs fois et a reçu de l’aide d’un large réseau de ses adeptes ».

Avant d’esquiver un barrage de la route il y a deux semaines en Afrique du Sud, il a notamment échappé aux autorités en Suisse, au Maroc, au Zimbabwe et aux Etats-Unis.

Son passeport confisqué, le rabbin a été libéré dans l’attente d’une décision concernant son extradition, a également affirmé Mme Zwiers.