La justice néerlandaise a autorisé mardi l’extradition vers Israël d’un rabbin soupçonné d’agressions sexuelles sur plusieurs femmes et une adolescente, et chef présumé d’une secte juive hassidique, a annoncé la Cour de cassation des Pays-Bas.

« Le rabbin (Eliezer, ndlr) Berland, qui réside actuellement aux Pays-Bas, peut être extradé vers Israël », a indiqué la Cour de Cassation dans un communiqué.

La décision finale sur l’extradition appartient toutefois au ministre néerlandais de la Justice Ard van der Steur.

Le rabbin, libéré sous conditions en attendant une décision sur son extradition, est opposé à son transfert en Israël.

Il argue que l’Etat juif n’a pas compétence pour juger les crimes dont il est accusé, car ils se seraient produits dans les Territoires palestiniens. Il dit en outre ne pas être un citoyen israélien.

Le rabbin, âgé de 78 ans, avait été interpellé en septembre à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol après avoir échappé aux autorités en Afrique du Sud, en Suisse, au Maroc, au Zimbabwe et aux Etats-Unis.

Il avait fui Israël il y a trois ans après que plusieurs femmes et une adolescente de 15 ans eurent porté plainte contre lui.