Deux personnes qui travaillaient pour la société jugée responsable de la chute de l’équipement d’éclairage qui a coûté la vie à une soldate le 18 avril 2012, sur le mont Herzl ont été incarcérés mercredi. Le PDG a été acquitté.

Le système d’éclairage s’est effondré et a tué la lieutenante Hila Bezaleli, officier de 20 ans originaire de Mevasseret Zion, durant une répétition de la cérémonie officielle de la fête de Yom HaAtsmaout, sur le terrain de parade au centre. Sept autres soldats avaient été blessés dans cet incident.

Elad Leva, vice-président de la société de montage d’estrade Itzuv Bima purgera une peine de 6 mois de prison, contre 7 mois pour le directeur des opération, Tomer Leonidze.

Le verdict a été rendu après qu’un accord a été atteint dans le cadre des négociations. En 2014, les deux hommes et d’autres employés ont été accusés d’homicide involontaire et de négligence ayant causé la mort.

La police se tient près de l'endroit où le système d'éclairage s'est effondré, tuant la lieutenante Hila Bezaleli (Crédit : Nati Shoham/Flash90)

La police se tient près de l’endroit où le système d’éclairage s’est effondré, tuant la lieutenante Hila Bezaleli (Crédit : Nati Shoham/Flash90)

Doron Levi, PDG de la société, a été acquitté de tous les chefs d’accusation.

Oren Varshebski, ingénieur pour la société, et Itzik Tzuker, conseiller à la sécurité, n’ont pas été inclus dans les négociations qui ont fait suite aux pressions de la famille Bezaleli, selon la Deuxième chaîne.

Hila Betzaleli au mont Herzl, deux heures avant la tragédie. (Crédit : Capture d'écran Channel 2 News)

Hila Betzaleli au mont Herzl, deux heures avant la tragédie. (Crédit : Capture d’écran Channel 2 News)

Un an après la mort de Bezaleli, son grand-père s’est suicidé en se défenestrant depuis son appartement au quatrième étage d’un immeuble d’Ashkelon. Selon ses voisins, il luttait contre la dépression depuis la mort de sa petite-fille.