Un navire marchand de la société Maersk et battant pavillon des îles Marshall a été détourné mardi au niveau du détroit d’Ormuz par la marine iranienne vers un port iranien, a indiqué le Pentagone.

Au moins cinq navires iraniens ont demandé au Maersk Tigris de se diriger vers l’île iranienne de Larak, après avoir tiré des coups de semonce devant la proue, a-t-on appris de même source, qui a précisé que les Etats-Unis suivaient la situation de près.

Le navire a alors « obtempéré à la demande iranienne et s’est engagé dans les eaux au large » de l’île, a précisé le colonel Steven Warren, un porte-parole du département de la Défense.

L’incident s’est produit à 9H00 GMT et aucun Américain ne se trouvait à bord du navire.

Le commandement de l’armée américaine a demandé à un navire destroyer de se rendre « le plus rapidement possible au plus près de l’endroit où se trouve le Maersk Tigris » tandis que des avions lui permettent de suivre la situation.

Cet événement se produit au moment où les pays de la région, emmenés par l’Arabie saoudite, mènent des frappes aériennes sur le Yémen voisin, en proie à une insurrection des rebelles chiites houthis.

Une opération à laquelle ne participent pas les Etats-Unis.