Le président Shimon Peres attribuera lundi au président italien Giorgio Napolitano la Médaille présidentielle, la plus haute distinction civile de l’Etat d’Israël.

Napolitano recevra ce prix pour « sa position dans la protection et la défense de l’Etat d’Israël depuis de nombreuses années, pour avoir été une voix claire dans le parti communiste en Italie en faveur de la démocratie israélienne, s’être opposé à toutes les formes de terrorisme, et pour son impact historique sur le retour des prisonniers de Sion sur leur terre [Les prisonniers juifs en Union soviétique] », a précisé le communiqué du bureau du président.

Après la cérémonie de remise des prix, Peres rencontrera le président du Sénat Peitro Grasso et la ministre des Affaires étrangères Federica Mogherini pour discuter des changements au Moyen Orient et réaffirmer les liens diplomatiques entre Israël et l’Italie.

Selon le bureau du président, la Médaille présidentielle de la distinction est décernée à des personnes ou organisations qui ont apporté au monde une contribution unique et exceptionnelle, et qui ont contribué à l’amélioration de l’image d’Israël et de la société israélienne.

Parmi les anciens récipiendaires, on compte la chancelière allemande Angela Merkel, le prix Nobel Elie Wiesel, et les présidents américains Bill Clinton et Barack Obama.

Le président israélien se trouvait en Italie sur l’invitation du pape François pour une cérémonie de prière pour la paix avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.