Le président Shimon Peres a appelé dimanche le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à mener une mobilisation mondiale contre le terrorisme et contre le Hamas suite à l’enlèvement des trois adolescents israéliens le 12 juin.

Les deux personnalités se sont rencontrées dimanche au New York Palace Hotel à New York pour une réunion de travail, la dernière avant que Peres ne quitte son poste en juillet.

« L’ONU est une organisation importante qui représente le monde entier – il est de votre responsabilité de crier au nom des mères des garçons enlevés et d’appeler à leur libération immédiate », a déclaré Peres.

« Nous devons lancer un cri moral et condamner le terrorisme au nom du monde entier. Je sais à quel point la situation à Gaza vous importe, mais nous devons parler honnêtement – le responsable c’est le Hamas qui gouverne Gaza et la conduit à la terreur et la pauvreté – nous avons une responsabilité morale de condamner le Hamas et de lutter contre toute forme de terrorisme. »

Ban a condamné l’enlèvement, mais n’a fait aucune référence spécifique au Hamas, qu’Israël rend coupable de l’événement.

« J’ai déjà publié une déclaration sur l’enlèvement des jeunes étudiants israéliens ; il ne peut être justifié en aucun cas, pour aucune raison », a-t-il déclaré. « C’est totalement inacceptable. »