Avec l’annonce de la découverte des corps des adolescents kidnappés lundi soir, la nation est plongée dans le deuil des adolescents israéliens tués Gil-ad Shaar, Naftali Fraenkel et Eyal Yifrach.

Le président Shimon Peres a déclaré que les forces de sécurité israéliennes consacreront tous leurs efforts à la lutte contre le terrorisme.

« Avec le grand deuil, nous resterons déterminés à punir les terroristes crapuleux d’une main ferme », a-t-il affirmé. « Notre guerre contre le terrorisme ne fera que s’amplifier, et ne faiblira pas, de telle sorte que cette terreur meurtrière n’osera pas relever la tête. »

Le président a également offert ses vœux les plus chaleureux aux familles, et les a félicitées d' »élever leurs enfants avec dévouement ».

Les députés de gauche et de droite ont émis des condamnations virulentes des assassinats et présenté leurs condoléances aux familles.

« L’enlèvement et l’assassinat de jeunes innocents au milieu de la nuit est un crime odieux et impardonnable », a déclaré le chef de l’opposition et président du Parti travailliste, Isaac Herzog, dans un communiqué sur Facebook.

« Il n’y a aucune d’explication ou justification humaine et je suis convaincu que le bras long des forces de sécurité atteindra les assassins ».

Le ministre des Finances Yair Lapid a simplement écrit « Le cœur est brisé », et la députée travailliste Shelly Yachimovich a déclaré : « Les mots manquent pour réconforter les parents d’enfants de 16 ans dont la mort est prématurée et se produit dans des circonstances violentes et cruelles ».

Le ministre adjoint de la Défense Danny Danon, le ministre de l’Economie Naftali Bennett et le président de la Knesset et Yuli Edelstein ont appelé à une réponse militaire énergique. Les ravisseurs des adolescents n’ont pas été encore été localisés.

« Il n’y a pas de pardon pour les assassins d’enfants et leurs émissaires », a écrit Bennett. « Il est maintenant temps d’agir. »

« La fin tragique des adolescents doit [marquer] la fin du Hamas », a écrit Danon, tandis qu’Edelstein a appelé à une « guerre sans merci contre le terrorisme en général et contre le Hamas en particulier ».

Israël maintient que le Hamas est derrière l’enlèvement et le meurtre des trois étudiants de yeshiva. L’organisation terroriste nie toujours ces allégations.

« Gil-ad, Naftali, Eyal, que Dieu venge leur sang », a affirmé le chef du parti ultra-orthodoxe Shas Aryeh Deri. « Le prix est très lourd, mais nous, la nation entière d’Israël promettons, nous n’oublierons pas si vite ce que nous avons appris, l’unité, la foi et la puissance rare que vos familles nous ont données ne disparaîtront pas. »

Le rabbin de Colombie Ephraïm Mirvis a écrit dans un communiqué : « Aujourd’hui, le peuple juif et beaucoup d’autres pleurent la perte de trois âmes précieuses, qui ont été prises dans la fleur de l’âge. »

Les corps ont été retrouvés entre Halhul et Karmei Tzur lundi après-midi. Les forces de sécurité israéliennes, qui menaient des recherches approfondies dans la région, ont bouclé le lieu et l’ont déclaré zone militaire fermée.

Une équipe de l’école de Kfar Etzion et des soldats d’une unité d’élite de Tsahal ont trouvé les corps des adolescents.