L’ancien président Shimon Peres a déclaré jeudi que l’actrice Lauren Bacall, qui est décédée dans la nuit de mercredi à l’âge de 89 ans, était une parente lointaine et qu’ils avaient une relation superficielle.

« Nous sommes de la même famille, mais je ne suis pas sûr de notre relation », a-t-il affirmé. « C’est elle qui plus tard a affirmé qu’elle était ma cousine, je ne l’ai pas dit ».

Dans une interview avec le journal Haaretz, l’ancien président a décrit sa rencontre avec la star hollywoodienne dynamique dans les années 50, qui affirme-t-il était difficile.

« Elle était à l’apogée de sa carrière à l’époque, très belle et très forte », raconte Peres. « Elle m’a parlé un peu du jeu [d’actrice], d’amour, mais elle n’était pas une femme facile. Elle avait des opinions tranchées, était très protectrice de sa dignité et ce n’était pas facile de parler avec elle. Nous avons eu une conversation plaisante, mais rien de plus. Je ne sais pas grand-chose du monde du cinéma ; on était de deux mondes différents. Elle était intéressée par ce que je faisais mais je ne lui en ai pas beaucoup parlé. Je pense qu’il y avait de la tension entre elle et son père, même si je ne voulais pas lui poser des questions à ce sujet. Je ne voulais pas me mêler de ses affaires ».

Peres a raconté que Bacall avait cherché à le rencontrer après avoir appris qu’ils partageaient le même nom de famille, Perski.

« En 1952 ou 1953 je suis allé à New York et les gens savaient que mon nom de famille était Perski », a-t-il déclaré. « Lauren Bacall m’a appelé, elle a déclaré qu’elle voulait me rencontrer, et nous nous sommes rencontrés. Nous sommes assis et nous parlé d’où nos familles venaient et nous avons découvert qu’on était de la même famille ».

Le père de Bacall, William Perske, était apparenté au père de Peres, Yitzhak Perski, mais la nature de ce lien n’est pas claire.

Malgré les réserves apparentes au sujet de sa parente, il semble avoir été charmé par son mari, Humphrey Bogart.

« Je pense qu’à un moment j’ai vu son mari, Humphrey Bogart », raconte Peres de sa rencontre brève avec Bacall. « Il était plus beau dans la vraie vie que dans ses films et c’était un homme très agréable ».

Née Betty Joan Perske dans la ville de New York le 16 septembre 1924, Bacall était la fille unique d’un vendeur et d’une secrétaire. Tous deux étaient des immigrants de Pologne et de Roumanie. Ils ont divorcé quand elle avait cinq ans. Elevée par sa mère, elle a finalement pris le nom de jeune fille de sa mère, Bacal, et l’a modifié légèrement quand sa carrière d’actrice a décollé.