Israël a été immobilisé dimanche soir à 20h pour une minute de commémoration pendant laquelle les sirènes ont retenti.

Les Israéliens se sont tenus au garde-à-vous en mémoire des 23 169 soldats tombés au combat et des 2 495 victimes de terrorisme décédés tout au long de l’Histoire de l’Etat d’Israël.

Le son des sirènes a été suivi par l’ignition d’une flamme commémorant les morts au Mur Occidental, le site officiel de la cérémonie de commémoration de l’Etat.

« Ce n’est pas une déclaration qui a fondé ce pays merveilleux. Il a été fondé par le sang de ses fils et de ses filles, par la sueur des pionniers et la vision de ses prophètes », souligne le président Shimon Peres pendant la cérémonie au Mur Occidental.

« Israël aujourd’hui est un pays fort, un miracle des juifs, une merveille aux yeux du monde. Nous, les israéliens, ne sommes pas comme les autres peuples. La tristesse ne nous quitte plus déjà depuis une génération, même lorsqu’il y a de la joie. Notre joie est toujours incomplète. Un nuage de tristesse nous enveloppe. Cela est caché profondément mais se dégage de notre regard », se lamente le président devant un parterre de soldats de l’Armée de Défense d’Israël et des familles de victimes.