Le président Shimon Peres rencontrera dimanche Esther Pollard, l’épouse de l’espion israélo-américain emprisonné Jonathan Pollard, à la veille de son dernier voyage aux Etats-Unis en tant que président.

Peres doit recevoir la Médaille du Congrès américain, et rencontrer le président américain Barack Obama.

A la rencontre avec Esther Pollard, prévue pour dimanche à 10h45, se joindront les députés Nachman Shai (Parti travailliste) et Ayelet Shaked (Habayit Hayehudi), présidents du lobby de la Knesset pour la libération de Jonathan Pollard.

La résidence du président n’a pas dit si Peres fera passer un message spécifique sur Pollard à Obama ou au Congrès américain.

Le voyage aux États-Unis de Peres est le dernier en tant que président d’Israël. Il doit quitter cette fonction le 27 juillet.

La question de la libération de Pollard a émergé comme une préoccupation politique centrale au cours des dernières années en Israël.

En mai, une délégation de députés se sont rendus aux Etats-Unis avec une lettre du président de la Knesset Yuli Edelstein contenant un appel à libérer Pollard, et ont reçu l’instruction de le transmettre au président américain Barack Obama.

La lettre était accompagnée d’une pétition signée par 106 des 120 membres de la Knesset.

« Il ne fait pas de doute que Pollard a payé un prix trop élevé pour son erreur », a déclaré Edelstein à propos de la peine de prison à vie pour avoir transmis des secrets militaires américains à Israël.

« J’espère que le présent processus contribuera à sa libération. Nous sommes à un moment d’opportunité, dans laquelle les Américains ont accepté le principe de [sa] libération [dans le cadre des pourparlers de paix israélo-palestinien actuellement au point mort], et maintenant nous devons juste en discuter le prix.  »

Des membres de la Knesset, dont Tzachi Hanegbi (Likud), Hilik Bar (Parti travailliste), Dov Lipman (Yesh Atid), Yitzhak Vaknin (Shas), Yitzhak Cohen (Shas), Zvulun Kalfa (Habayit Hayehudi) et Elazar Stern (Hatnua), ont soulevé la question avec les autorités américaines, les dirigeants juifs et des membres du Congrès.