Le député Hatnua Amir Peretz a déclaré mardi qu’il préférerait rejoindre un bloc de centre gauche avec le parti travailliste qu’une fusion avec Yesh Atid d’Yair Lapid.

L’ancien ministre de l’environnement a déclaré à Radio Israël que Tzipi Livni, la dirigeante de Hatnua, était en pourparlers avec à la fois Isaac Herzog du parti travailliste et Lapid dans un effort visant à créer le bloc le plus large possible afin d’évincer Benjamin Netanyahu du poste de Premier ministre et le règne au Likud.

Pour l’heure, Livni n’avait pas encore accepté une fusion avec aucun parti, a-t-il expliqué.

Interrogé pour savoir s’il serait d’accord pour une liste jointe avec Lapid, Peretz a répondu qu’il préférait se regrouper avec le parti travailliste.

Peretz a servi sur la liste du parti travailliste entre 1992 et 1999, et de 2005 à 2012.

Dans l’intérim, l’ancien ministre de la Défense a fondé le parti Une Nation qui a ensuite été fusionné avec le parti travailliste en 2005. Il avait battu de justesse Shimon Peres pour prendre la tête du parti cette année-là. Il a rejoint Hatnua de Livni en 2012 lorsque le parti a été formé.

Peretz a démissionné de son poste ministériel début novembre sur des questions de budget en promettant qu’il travaillerait à faire partir Netanyahu de sa poste.

Dans un entretien mardi, Peretz a déclaré qu’il avait proposé un plan pour exempter de TVA les produits de première consommation, une proposition que Netanyahu a prétendu lundi être la sienne, mais le Premier ministre avait rejeté le plan.

Lundi, Netanyahu a promis un retrait complet de la TVA sur certains produits alimentaires « sous la supervision » du gouvernement. Ces avantages « toucheront des millions de personnes ».

Selon Haaretz, Herzog prévoit de présenter un accord de fusion entre le parti travailliste et Hatnua au parti travailliste la semaine prochaine pour approbation.

« L’accord n’est pas définitif, mais Herzog vise à compléter cet objectif dans les prochains jours, a déclaré une source au parti travailliste. Il est possible que nous ayons besoin de quelques jours de plus pour formuler les accords, mais l’objectif est de présenter le document dès que possible la semaine prochaine ».

Plusieurs informations au cours du week-end ont indiqué que Livni était plus en faveur d’un partenariat avec le parti travailliste de Herzog et était sur le point de signer un accord, mais des sources de Yesh Atid ont déclaré à Radio Israël qu’ils considèrent ces éléments comme non définitifs.

Un sondage diffusé lundi sur la chaîne de la Knesset montrait qu’une alliance de centre gauche du parti travailliste et de Hatnua pourrait rassembler plus de votes que le Likud aux prochaines élections.

Selon le sondage, une liste commune Herzog-Livni obtiendrait 23 sièges à comparer aux 21 sièges du Likud. Si les deux participent séparément, Hatnua ne passerait pas le seuil électoral et le parti travailliste n’obtiendrait que 17 sièges.