Une pétition intitulée « Pour que Facebook cesse de protéger les négationnistes » a été lancée sur la plate-forme change.org.

Cette pétition, qui requiert 5 000 soutiens, a été signée en ligne par 2 854 participants jusqu’à présent.

Cette pétition lancée par Jean Corcos rappelle que la négation des crimes contre l’Humanité fait l’objet d’une loi en France appelée loi Gayssot qui punit toutes personnes « qui auront contesté, (…), l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’Humanité ».

Le Conseil de l’Europe a, quant à lui, adopté un protocole additionnel à la convention sur la cybercriminalité, le 30 janvier 2003, et qui a été intégré dans la législation française en 2005. Son article 6 concerne la « Négation, minimisation grossière, approbation ou justification du génocide ou des crimes contre l’humanité ».

Selon cette pétition, Facebook permet de relayer des propos négationnistes via des commentaires ou des pages Facebook. Le réseau social permet aussi la divulgation de vidéos et de sites Internet niant la Shoah.

D’autre part, la pétition dénonce la modération de Facebook comme inefficace.

« Nous demandons que, le plus vite possible et après échanges avec des associations antiracistes, soient mises en œuvre des procédures permettant que soit mis un terme à cette situation insupportable, » conclut la pétition.