Selon une nouvelle enquête de ministère de l’Education, la violence dans les écoles arabes israéliennes a grimpé en flèche.

Selon l’étude, qui a interrogé 226 477 écoliers du CM2 à la seconde à propos de leur environnement scolaire, 11 % des étudiants ont déclaré avoir été personnellement impliqués dans une altercation violente l’an dernier.

Le ministère a cependant conclu, qu’alors que les écoles de langue hébraïque ont enregistré une baisse de 30 % dans les rapports de violence depuis 2009, les écoles de langue arabe ont montré une augmentation de
84 % pour la même période.

Parmi les étudiants arabes de CM2 et de sixième, 45 % ont dit qu’ils avaient été témoins de violence dans leur école, contre 38 % l’an dernier. Dans le secteur hébraïsant, le chiffre était de 20 %.

L’enquête a révélé qu’avec l’âge, les élèves étaient moins susceptibles de signaler des incidents violents, mais elle n’a pas précisé si cela était dû à un moindre taux d’incidents violents parmi les écoliers plus âgés ou à une tendance moindre à signaler la violence.

Une écrasante majorité des élèves ont une vue globale positive de leur école, avec 77 % des élèves du primaire disant qu’ils étaient pour la plupart heureux pendant les heures de classe.

Les écoles ont également vu une augmentation dans l’intégration de l’apprentissage en ligne dans leurs études, 34 % des étudiants déclarant utiliser Internet pour leur travail scolaire en 2009, contre
49 % en 2013.