Un Israélien a rassemblé presque la totalité des 120 000 dollars qui permettront la libération de son fils d’une prison dans un pays arabe. Il y est incarcéré pour avoir tué un chauffeur de taxi qui aurait menacé de révéler qu’il était juif.

Ben Hassin, âgé de 21 ans, également citoyen canadien, est en prison depuis juin 2015 dans un état non identifié avec lequel Israël n’entretient pas de relations diplomatiques. Il aurait tué un chauffeur de taxi qui menaçait de le tuer après avoir découvert qu’il était juif.

Ilan Hassin, qui a demandé mardi au public de donner de l’argent pour sauver la vie de Ben, a réussi à rassembler presque la moitié de la rançon, a expliqué le groupe de réponse d’urgence Zaka.

L’organisation a lancé un effort de financement populaire sur le site internet The Chesed Fund pour secourir Ben Hassin, un jour après que son père et le ministre de Likud Ayoub Kara ont tous les deux imploré le public de donner de l’argent pour le sauver.

Au moment de la rédaction de l’article, la campagne avait permis de rassembler 114 000 de 120 000 dollars nécessaires avec plus de 2 100 donateurs.

Hassin était apparemment dans le pays arabe pour rendre visite à ses grands-parents, mais alors qu’il était là-bas, il a décidé de s’engager dans la lutte contre l’Etat islamique.

Ilan Hassin (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Ilan Hassin (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Il risque maintenant 25 ans de prison ou la peine de mort, a déclaré son père mardi, à moins qu’il ne puisse payer 120 000 dollars à la famille du chauffeur de taxi en compensation. Hassin a déclaré qu’il avait promis à la famille du chauffeur de taxi que le paiement de compensation « sulha » serait versé dimanche, et que cela pourrait faciliter la libération de son fils. La décision du tribunal doit arriver dimanche.

Le censeur militaire a autorisé mardi la publication de quelques détails dans l’affaire d’Hassin et son père est apparu à la télévision israélienne, demandant de l’aide pour faire libérer son fils.

« Je n’ai pas l’argent, a déclaré Hassin père. Aidez-moi ».

Il a fait écouter un enregistrement de son fils s’exprimant en anglais au téléphone depuis sa prison, dans laquelle il dit avoir été torturé. On peut entendre Hassin fils dire qu’il a été battu, que ses ongles ont été arrachés et qu’il a été suspendu au plafond.

Ilan Hassin est israélien. La mère de Ben Hassin vivrait au Canada depuis 30 ans.

Certains détails de l’histoire avaient déjà été publiés en novembre par Kara, qui avait posté une vidéo de lui-même discutant des éléments spécifiques de l’affaire sur Facebook.

Pourtant, à cause de la grande sensibilité de l’affaire et pour assurer la sécurité à la fois d’Hassin et de sa famille, le censeur militaire a demandé à Kara d’enlever la vidéo. Kara a dit qu’il essayait d’aider la famille et de sauver la vie d’Hassin.

La décision d’autoriser la publication de détails de l’affaire a été prise après qu’Ilan Hassin ait récemment demandé l’aide du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem pour enlever l’ordre de censure afin d’aider à lever des fonds pour la libération de son fils, selon le quotidien en hébreau Israel Hayom.

Kara a déclaré à Haaretz mardi que le pays anonyme libérerait Hassin en échange d’une rançon de 120 000 dollars. Il a déclaré qu’il voulait que les détails de l’affaire soient rendus publics afin de « lever des fonds et de sauver [son fils] ».

Ayoub Kara (g) et Ilan Hassin (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Ayoub Kara (g) et Ilan Hassin (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

S’exprimant sur la Deuxième chaîne tard mardi, Kara a demandé au public de « donner de l’argent afin de sauver une vie ».

L’assistant du ministre des Affaires étrangères Eitan Weiss a déclaré à Israel Hayom que d’autres détails sur l’affaire ne pouvaient pas être rendus publics parce que « nous sommes préoccupés du fait que l’Etat islamique pourrait découvrir qu’il y a un Israélien en prison, [dans un pays anonyme] et pourrait essayer de le trouver et de lui faire du mal ».

Il a ajouté : « Nous espérons que Hassin père réussira à obtenir l’argent qu’il doit donner en compensation, et que son fils rentrera à la maison dès que possible ».

Alexander Fulbright a participé à cet article.