Plus de 700 personnes étaient réunies vendredi en fin d’après-midi aux abords de la synagogue de Stockholm pour affirmer leur rejet des extrêmes, près d’une semaine après une « chaîne de la paix » autour de la synagogue d’Oslo.

« L’islam est de protéger nos frères et nos sœurs, quelle que soit la religion qu’on a », expliquait la page Facebook de l’événement, organisé par le réseau « Humainement sans frontières » qui vise à « renforcer les ressemblances entre les groupes et les individus ».

« C’est tragique d’être obligé d’organiser une telle manifestation, que les groupes ne se comprennent pas naturellement. Je suis là parce que je veux que les communautés religieuses se respectent les unes les autres », a confié à l’AFP Cecilia, 48 ans.

Le chef du gouvernement suédois, Stefan Löfven, participait à la manifestation dans le centre de Stockholm.

Dans une ambiance bon enfant, les quelque 700 participants s’étaient réunis derrière la synagogue de la capitale suédoise avant de construire une chaîne humaine autour du bâtiment.

L’événement est inspiré par la chaîne humaine de juifs et de musulmans formée samedi autour de la synagogue d’Oslo, en signe de solidarité avec les juifs visés lors des attaques de Copenhague.

A Copenhague, 300 personnes participaient à une veillée de la paix vendredi en fin d’après-midi.