Selon un rapport publié dimanche, plus de la moitié des adultes israéliens sont en surpoids ou obèses. L’étude menée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montre par ailleurs que les Israéliens vivent 10 ans de plus qu’en 1970.

Israël est la quinzième des 43 nations les plus minces couvertes par l’enquête « Panorama de la santé 2017 » publiée par l’OCDE. Néanmoins, 53 % des Israéliens sont en surpoids, avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25, dont 16,6 % sont obèses, avec un IMC supérieur à 30.

Les chiffres sont toujours inférieurs à la moyenne de l’OCDE de 54 % pour le surpoids et de 19 % pour les obèses.

Aux États-Unis, en Hongrie, en Nouvelle-Zélande et au Mexique, plus de 30 % de la population est obèse.

Le Japon est la nation la plus mince et le Mexique et les États-Unis sont les deux pays dont les citoyens sont les plus corpulents.

Pourcentage de la population en surpoids et obèse en 2015. (Crédit : OCDE)

De bonnes nouvelles aussi dans cette étude : L’enquête de l’OCDE a montré que l’espérance de vie des Israéliens a augmenté de 10 ans depuis 1970, avec une moyenne de 82.1 ans. En 1970, l’Israélien moyen n’a vécu que 71,8 ans.

Ce chiffre concorde avec la moyenne de l’OCDE de 10 ans d’espérance de vie supplémentaire dans l’ensemble des pays développés.

Pour les hommes israéliens, l’espérance de vie moyenne est de 80,1 ans et les femmes israéliennes vivent en moyenne quatre ans de plus, jusqu’à l’âge de 84,1 ans.

Le Japon a l’espérance de vie moyenne la plus élevée, avec 83,9 et la Lettonie a le plus bas, avec 74,6 ans.

L’espérance de vie moyenne pour les hommes ayant fait des études supérieures est de 7,5 ans plus longue que pour ceux qui n’en ont pas. Pour les femmes, l’écart est de cinq ans.

Espérance de vie moyenne en Israël en 2015. (Crédit : OCDE)

L’étude a révélé que l’augmentation était due à une baisse des modes de vie malsains et de meilleurs soins de santé.

« Les résultats empiriques démontrent que si l’espérance de vie dépend de facteurs internes et externes au système de santé, les dépenses en matière de santé ont largement contribué à l’augmentation de l’espérance de vie au cours des dernières décennies […], avec notamment la réduction de la consommation d’alcool et moins de tabagisme, lit-on dans l’étude.

L’enquête a révélé que le tabagisme a diminué dans l’ensemble de l’OCDE et qu’en Israël, seulement 19,6 % des personnes fument chaque jour.

Les Israéliens boivent en moyenne 2,6 litres d’alcool par an, le troisième plus bas de l’OCDE.

Les adolescents israéliens mangent plus de légumes que ceux de presque tous les autres pays, seuls les Belges en consomment davantage. Mais les adolescents israéliens sont aussi les moins susceptibles d’accomplir une activité physique quotidienne.

Israël a le taux le plus élevé de survie au cancer du côlon dans l’OCDE, avec 71,7 %, comparé à la moyenne de 62,8 % au sein de l’OCDE.

Israël a également le cinquième taux de suicide le plus bas parmi les pays développés.