Le département d’Etat a conseillé jeudi aux Américains de prendre des précautions avant de voyager en Israël à cause du danger des virus de la polio dans le pays

Israël est dans le même groupe de pays que l’Afghanistan, la Guinée équatoriale, l’Ethiopie, l’Irak, le Nigéria, la Somalie qui « posent maintenant un risque d’exportations de virus sauvages de la polio ». Le département d’Etat a suggéré que les Américains présents dans ces pays « doivent prendre des précautions supplémentaires, y compris déterminer s’ils doivent se vacciner avant un voyage à l’étranger ».

La poliomyélite est une maladie hautement infectieuse pouvant potentiellement conduire à un handicap. Elle se transmet par contacts humains et à travers des eaux contaminées par des excréments. Les programmes de vaccination commencés dans les années 1950 ont aidé à éradiquer le virus mortel dans une grande partie du monde.

Pour des voyageurs au Pakistan, au Cameroun et en Syrie où la polio est très répandue dans la population et dans la nature, le gouvernement américain conseille aux Américains de se faire vacciner avant de voyager. Il est en outre demandé « d’être conscient que l’on peut leur demander de faire une vaccination supplémentaires à l’entrée ou à la sortie de ces pays ».

Selon les Centres de contrôle des maladies, les voyageurs devraient être parfaitement vaccinés contre la polio, avoir une hygiène personnelle adéquate et recevoir une piqûre de rappel avant de partir pour Israël.

L’été dernier, des traces d’une souche sauvage de la polio ont été détectées dans le système d’égouts de la ville de Bédouins de Rahat dans le sud d’Israël. Cela a entraîné une vaccination de masse dans tout Israël. Aucune infection n’a pourtant été enregistrée, et le taux de vaccination en Israël reste bien au dessus des 90 % de la population.