La deuxième chaîne a signalé que l’avocat de l’espion israélo-américain, Jonathan Pollard, avait déclaré qu’il serait libéré le 20 novembre.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a confirmé cette information dans un tweet.

L’ex-femme de l’espion israélo-américain, Anne Pollard, a réagi au micro de la Deuxième chaîne que la libération de son ex-mari serait « un miracle. »

C’est « absolument incroyable », s’est-elle réjouie. « Si cela est vrai, je suis très, très heureuse. C’est incroyable ».

Elle a ajouté qu’elle avait appris la nouvelles dans les médias.

Yuli Edelstein le président de la Knesset, a lui aussi commenté cette annonce. Il a déclaré « qu’il espère que l’information qui est arrivée ce soir des États-Unis sur la libération attendue de Jonathan Pollard sera vraie ».

« J’ai eu l’honneur d’être le premier ministre qui lui a rendu visite en prison », a ajouté Edelstein, qui était lui-même un prisonnier dans l’ancienne Union soviétique.

« Jonathan, notre frère, nous t’attendons en Israël! », a-t-il conclu.

‘Laissez Pollard revenir en Israël’, demandent les avocats de Pollard à Obama

Les avocats de Pollard ont demandé au président Barack Obama de libérer l’espion israélo-américain avant le 20 novembre et de l’autoriser à venir en Israël, a indiqué le Wall Street Journal.

« Nous demandons respectueusement au président d’exercer son pouvoir de grâce de cette manière », ont déclaré les avocats.

Pollard a remercié ses partisans aux États-Unis et Israël.

« M. Pollard tient à remercier les milliers de sympathisants aux Etats-Unis, en Israël et dans le monde, qui lui ont fourni un soutien local en participant à des rassemblements, en envoyant des lettres, en passant des appels téléphoniques aux élus et en priant pour son bien-être. Il est profondément reconnaissant pour chaque geste, petit ou grand », ont affirmé ses avocats.