Une start-up israélienne cherche à rendre les glaçons plus frais, non pas en modifiant leur température, mais en faisant en sorte qu’ils soient marqués.

Un jour, pendant que le fondateur d’Icebow, Elad Mor, buvait une boisson gazeuse remplie de glaçons, l’idée lui est venue d’estampiller les glaçons. Si l’entreprise réussit, les glaçons qui tintent dans nos sodas pourraient être décorés de logos ou des publicités, ou pendant un mariage, les glaçons servis avec les whiskies pourraient être gravés des visages souriants du couple.

Icebow, basé à Jérusalem, a créé une technologie qui permet de marquer les glaçons à l’aide de machines à glace commerciales. Les logos, les publicités, les images ou d’autres modèles peuvent être gaufrés au centre des glaçons, en utilisant uniquement de l’eau et sans additifs alimentaires.

« C’est une façon cool et nouvelle pour les marques de se connecter aux clients, en proposant de nouveaux niveaux d’intimité et d’affinité avec les marques », a déclaré Sagi Katz, responsable du développement commercial de l’entreprise.

« Une fois intégrés à nos deux technologies de base, les machines à glace pourront produire des glaçons haut de gamme avec des logos, des images et d’autres modèles » imprimés dans les glaçons.

Les glaçons pourraient exposer les marques d’une entreprise, offrir des promotions spéciales ou personnaliser des événements comme les mariages ou les bar-mitzvas, a-t-il ajouté.

La production de glaçon dans les machines à glaçon commerciales gèle l’eau dans les moules et utilise ensuite de la chaleur pour libérer les cubes de glace dans un processus connu sous le nom de récolte humide.

« Ce processus de passage de la congélation au chauffage utilise une énorme quantité d’énergie et de temps », a expliqué Elad Mor, le fondateur de l’entreprise, lors d’une interview téléphonique. Sa technologie utilise de l’air au lieu de la chaleur pour détacher la glace des moules, en augmentant ainsi l’efficacité énergétique du procédé de 25 % à 30 %, a-t-il indiqué.

Le fondateur d'Icebow, Elad Mor (Crédit : Autorisation)

Le fondateur d’Icebow, Elad Mor (Crédit : Autorisation)

Aux États-Unis, qui représentent 40 % du marché mondial des glaçons, les coûts en énergie pour les machines à glace commerciales dépassent 1,6 milliard de dollars par an, a déclaré Katz.

La technologie d’impression d’Icebow permet à l’eau de se figer sur des structures optiques spéciales de taille micrométrique dans un demi-cube de glace, puis on l’attache avec un autre demi-cube régulier pour former un glaçon entier avec les dessins estampillés au centre. Ces structures permettent à la lumière de se réfléchir, « de sorte que les logos/dessins sont brillants et faciles à voir même lorsque des glaçons sont immergés dans une boisson noire », a déclaré Katz.

Le chef du développement commercial d'Icebow, Sagi Katz (Crédit : Autorisation)

Le chef du développement commercial d’Icebow, Sagi Katz (Crédit : Autorisation)

Les calculs de IceBow montrent que sa technologie permettrait d’économiser plus de 2 400 dollars sur les coûts en énergie pendant la durée de vie de sept à dix ans d’une machine à glaçons commerciale standard qui coûte environ 3 000 à 5 000 dollars.

La société cible les secteurs de l’alimentation et de l’hôtellerie, comme les chaînes de restauration rapide, les restaurants, les hôtels et les bars, a indiqué Katz. Mais ses clients directs seraient les fabricants mondiaux de machines à glace.

« Nous sommes en discussions avancées avec trois des principaux fabricants d’équipement de glace à travers le monde, a-t-il déclaré. L’idée est d’intégrer, déployer et commercialiser nos technologies dans leurs machines dans le cadre d’un accord de licence et de distribution pour les rendre plus rapides, plus éco-énergétiques et moins coûteux. Les machines plus petites pourront maintenant produire la même quantité de glaçons. »

Les recherches de l’entreprise n’ont pas encore révélé de concurrents réels dans le domaine, et l’industrie de la fabrication de glaçons est très intéressée. « Ils nous accordent beaucoup d’attention, aux plus hauts niveaux, ce qui est tout à fait unique, étant donné que l’industrie est très traditionnelle et normalement lente », s’est réjoui Katz.

La société a également commencé à « construire un écosystème pour le glaçon marqué », a déclaré Katz « en parlant à quelques-unes des plus grandes marques et lieux de vente. Il y a un intérêt initial, mais l’évolution des habitudes de consommation est un processus lent bien sûr. »

Les prototypes d'Icebow. Les logos sont utilisés uniquement à des fins de démonstration. Photoshop n'a pas été utilisé. Glaçons fabriqués avec 100 % d'eau (Crédit : Autorisation)

Les prototypes d’Icebow. Les logos sont utilisés uniquement à des fins de démonstration. Photoshop n’a pas été utilisé. Glaçons fabriqués avec 100 % d’eau (Crédit : Autorisation)

Mor a fondé l’entreprise en août 2015. Son expérience en matière de revêtement structurel – dans lequel les propriétés physiques des surfaces peuvent être modifiées en changeant leur texture – l’a amené à rechercher de nouvelles industries et applications avec des surfaces qui n’ont jusqu’à présent pas été exposées à l’impression et où le colorant ou les pigments ne peuvent pas être utilisés. La société a reçu des fonds de VLX Ventures et Cresson Management, un investisseur privé.

« Au final, notre mission est de transformer les boissons froides en une expérience de qualité tout en sauvant la planète », a indiqué Katz. De plus, « quelle était la dernière fois où vous avez réellement prêté attention aux glaçons ? ».