WASHINGTON – Un sondage révèle que la majorité des Israéliens pensent qu’il y a une crise dans les relations israélo-américaines et que le gouvernement Netanyahu a nui à cette relation.

Un sondage commandé par J Street, le groupe américain libéral sur la politique juive au Moyen-Orient, a été publié lundi. Il révèle que 61,7 % des personnes sondées ont répondu « oui » lorsqu’on leur a demandé s’il y avait une crise dans les relations israélo-américaines, tandis que 22,8 % ont affirmé que les relations étaient « stables et bonnes ».

Lorsque l’on a demandé à l’échantillon si le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu a nui à cette relation ou l’a renforcé, 60,4 % ont choisi de répondre « nui », 9,8 % ont répondu « renforcé » et 16,4 % pensent que le gouvernement Netanyahu n’a eu aucune influence sur la relation israélo-américaine.

Netanyahu et le président américain Barack Obama ont eu le même résultat lorsqu’on a demandé aux sondés à qui ils attribuaient la responsabilité de la crise. Chacun des deux dirigeants, Netanyahu et Obama, ont obtenu un quart des ‘voix’ des sondés tandis que 26,4 % ont considéré que « tout le monde avait une part égale de responsabilité ».

Une majorité des sondés, 61 %, sont en faveur d’une solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien, tandis que 32,1 % sont opposés à cette solution.

En outre, une légère majorité, 52 %, sont d’accords avec une expansion des implantations et 39,5 % y sont opposés. Le sondage, a été effectué entre le 9 et le 13 novembre par téléphone et par le biais d’internet, Six cent Israéliens en âge de voter ont participé à ce sondage.

Les questions ont été rédigées par le sondeur Dahlia Scheindlin et la collecte des données ont été effectuée par New Wave Media.