Thierry Solère, porte-parole du candidat LR (Les Républicains) a expliqué lundi la position de François Fillon sur la dernière résolution concernant Israël adoptée à l’ONU (RTL, 26/12) : « François Fillon considère que la France ne retrouvera un rôle et une crédibilité, au Proche-orient notamment, qu’en dialoguant de manière impartiale avec toutes les parties ».

Le texte de cette résolution, continue-t-il, « qui correspond de toute façon à la position constante qu’est celle de la France de refuser la colonisation, stigmatise Israël à un moment où tous les efforts devraient être mis en oeuvre pour lutter contre le terrorisme et mobiliser pour la situation en Syrie ».

Il regrette également que cette résolution fragilise encore plus la future conférence de Paris pour la paix au Proche-Orient : « Dans ces conditions il semblera difficile d’arriver à quelque chose » ajoute Solère.

Une résolution qui, déjà fort de « stigmatiser Israël » arrive avec un timing inopportun : « Je pense que ce n’était pas la priorité de la communauté internationale qui devrait avoir comme priorité la lutte contre le terrorisme, et la recherche d’une solution contre la Syrie. »