Le président de la République tchèque a blâmé l’idéologie islamiste suite au meurtre du musée juif de Bruxelles.

Le Président Milos Zeman a fait cette déclaration la semaine dernière, avant la capture à Marseille vendredi d’un suspect dont les autorités françaises ont affirmé qu’il avait combattu avec les djihadistes en Syrie et qui serait lié à l’assassinat de quatre personnes commis au Musée Juif de Bruxelles.

Zeman a qualifié ces actes d’« abominables » affirmant que « la xénophobie ou l’antisémitisme sont la nature même de cette idéologie [celles des groupes fanatiques liés à l’islam radical] ».

Zeman, qui est connu pour son soutien à Israël, s’exprimait lors d’un événement célébrant le 66e anniversaire de l’indépendance de l’Etat d’Israël.

Il a offert à ses auditeurs « la preuve de cette affirmation » dans une citation de Kitab Al-Fitan wa Ashrat As-Saah, un des livres de Sahih Muslim, qui est l’un des principaux textes de l’islam sunnite.

« Les pierres et les arbres diront Ô Musulmans, Ô Abdallah, il y a un Juif derrière moi, viens le tuer » dit le verset.

« Il y a un terme appelé la rectitude politique, et ce terme peut être un euphémisme pour la lâcheté politique, alors laissez-moi ne pas être lâche », a déclaré Zeman.

« Nous devrions nommer clairement l’ennemi de la civilisation humaine, et cet ennemi c’est le terrorisme international couplé avec le fondamentalisme religieux et l’intolérance religieuse.

Ce fanatisme ne se concentre pas sur un seul Etat, comme nous l’avons vu après le 11 septembre 2001. Les fanatiques musulmans au Nigeria ont récemment capturé 200 jeunes filles chrétiennes ».

« Je ne connais aucun mouvement qui appelle à tuer les Arabes, mais je sais qu’il existe un mouvement contre la civilisation et qui appelle à l’extermination massive des Juifs », a ajouté le président de la République tchèque.