« Combattants Juifs dans les armées de Libération (1939-1948) » retrace le destin de nombreux juifs engagés aux combats contre l’Allemagne nazie et les forces de l’Axe.

Dans cet ouvrage, l’auteur, Georges Brandstatter, a regroupé des témoignages d’une cinquantaine de francophones toujours vivants en France, en Belgique et en Israël.

L’auteur, né en Belgique en 1939, est un enfant caché dans une famille chrétienne. Il a à coeur de transmettre les témoignages de ces survivants qui sont de moins en moins nombreux.

La volonté de Georges Brandstatter est de faire perdurer la mémoire de ces récits moins connus de la Shoah.

Il rapporte au site l’Union : « Quand la guerre s’est terminée et que tout le monde a appris la réalité des camps et l’ampleur de l’horreur, ils se sont tus. Je crois qu’ils ont eu le sentiment que leurs histoires de guerre classiques étaient déplacées à côté du reste. Ils étaient choqués, bloqués. Ils se sont fait oublier et on les a oubliés »

Ce livre montre l’importance de ne pas réduire les juifs au rang de victimes. Certains d’entre eux ont eu un rôle actif pendant la seconde guerre mondiale.

Ce livre retrace, l’histoire des juifs, hommes et femmes, qui ont pris les armes en Afrique du Nord, dans les Balkans, ou au sein des armées alliés.

Les différents témoignages expliquent les raisons d’un tel engagement et les risques qui étaient encourus.

Les juifs ont combattu pendant la seconde guerre mondiale, ils ont aussi combattu au moment de la création de l’État d’Israël.

L’auteur intègre dans cet ouvrage la période de lutte des nouveaux immigrants juifs en Palestine, cette bataille inlassable jusqu’à la déclaration d’Indépendance en 1948.

Cet ouvrage est publié aux Éditions OUEST-FRANCE.