Le président russe Vladimir Poutine assistera aux cérémonies de commémoration du centenaire du génocide arménien organisées le 24 avril à Erevan, a annoncé le Kremlin jeudi.

Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré à l’AFP que le président se rendrait dans la capitale arménienne, ajoutant que M. Poutine avait discuté mardi de sa venue avec son homologue arménien Serge Sarkissian à l’occasion d’une conversation téléphonique.

Près de 1,5 million de personnes ont été tuées par les forces ottomanes en 1915.

La Turquie a toujours refusé d’admettre tout génocide, évoquant la mort d’environ 500.000 Arméniens lors de combats ou à cause de famines.

La Russie fait partie des 20 Etats dans le monde estimant que ces massacres ont été un génocide. Le président français François Hollande assistera également à ces commémorations

La conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et Serge Sarkissian rencontre un écho particulier alors que des rumeurs circulent sur l’état de santé du président russe, qui a annulé plusieurs rencontres prévues depuis le début de la semaine.

Le secrétaire de presse du président russe, Dmitri Peskov, a démenti les rumeurs disant M. Poutine malade, estimant que « quand le soleil apparaît et que ça commence à sentir le printemps, les gens commencent à délirer ».

L’Arménie est l’un des alliés les plus loyaux de la Russie dans la région instable du Caucase mais les relations entre les deux pays se sont refroidies après la mort de sept membres d’une même famille en Arménie au mois de janvier, tués pas un soldat russe, un drame qui avait provoqué de violentes manifestations.