WASHINGTON – Le président Barack Obama rencontrera les dirigeants juifs pour la première fois depuis que les puissances mondiales ont conclu un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire.

Les dirigeants de différents groupes juifs vont se rendre à la Maison Blanche mardi après-midi, selon les représentants de certaines organisations. La réunion incluera des groupes qui soutiennent l’accord mais aussi ceux qui le rejettent, ainsi que certains qui n’ont pas encore décidé vers camp ils penchaient.

« Le Président rencontrera mardi les dirigeants des organisations et des dirigeants communautaires de la communauté juive américaine afin de discuter de l’accord sur le nucléaire iranien », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué. « Cette réunion fait suite à des entretiens similaires que le Président a eu avec les dirigeants de la communauté juive en avril et aux nombreux engagements que les responsables de l’administration ont pris avec les organisations de la communauté juive et d’autres intervenants de la communauté ».

Le Jewish Insider a signalé en premier qu’une telle rencontre devait avoir lieu.

Obama va parler avec les dirigeants juifs juste après que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, se sera adressé aux Juifs américains par le biais d’un webcast organisé par les Fédérations juives d’Amérique du Nord et la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines.

Le gouvernement d’Israël s’oppose à l’allègement des sanctions contre les restrictions nucléaires mise en place par l’accord signé le 14 juillet entre l’Iran et les six grandes puissances menées par les Etats-Unis. Les deux parties visent les démocrates au Congrès, qui sont la clé pour savoir si le Congrès désapprouveral’accord dans un mois et demi. Si le Congrès le désapprouve, et si la loi survit au veto d’Obama, l’accord serait tué.

Le vice-président Joe Biden, s’était entretenu par le biais d’une conférence téléphonique avec les dirigeants juifs peu de temps après que l’accord ait été conclu, et Obama a parlé la semaine dernière, aussi lors d’une conférence téléphonique, avec des organisations soutenant l’accord, y compris un certain nombre de groupes juifs.

Plusieurs hauts responsables du gouvernement se sont également entretenus avec des groupes juifs depuis que l’accord avec l’Iran a été signé. Cela comprend Ernest Moniz, le secrétaire d’Etat à l’Energie ; Wendy Sherman, la secrétaire d’Etat adjointe, qui a dirigé l’équipe des États-Unis dans les négociations ; et Denis McDonough, le chef du protocole de la Maison Blanche.