Israël a accordé un permis de visite de trois à 500 Gazaouis pour qu’ils puissent se rendre à Jérusalem pour la fête de l’Aid al-Adha, a indiqué un responsable palestinien à l’agence de presse palestinienne Maan mercredi.

Le responsable précise que c’est le plus grand nombre d’autorisations accordées aux Palestiniens de Gaza depuis les élections de 2007, qui ont vu le Hamas prendre le pouvoir.

Les Palestiniens qui seront dans la capitale de dimanche à mardi ont tous plus de 60 ans.

Mardi, un haut-responsable israélien et le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, se sont rencontrés pour aborder notamment le sujet de la réhabilitation de Gaza et d’autres sujets conflictuels.

Selon Ynet, les problèmes qui ont été soulevés étaient les changements des restrictions imposées par Israël sur Gaza, dont l’autorisation de laisser entrer les hommes de plus de 60 ans dans Jérusalem pendant les fêtes religieuses musulmanes pour qu’ils puissent participer aux rites religieux, et qu’Israël autorise l’exportation des biens gazaouis vers la Cisjordanie.

Une source identifiée comme étant un responsable politique israélien explique que ces négociations étaient « [une initiative] de coordination destinée à changer la situation sur le terrain » et était « quelque chose d’organisée en plus des négociations pour un cessez-le-feu au Caire ».

Les responsables israéliens ont qualifié cette rencontre comme faisant partie des efforts de coordination israéliens avec l’Autorité palestinienne en amont des fêtes religieuses.

Cette année, la fête musulmane de l’Aid al-Adha, ou la Fête du sacrifice, tombe le même jour que Yom Kippour – samedi – suscitant des inquiétudes sur des possibles éclats de violence.