Cinq nouveaux juges des tribunaux de la Charia en Israël ont prêté serment aujourd’hui à la résidence présidentielle, à Jérusalem.

Parmi eux, la première femme qadi (juge musulman) en Israël, Hana Khatib, qui a reçu des éloges de la part du président Reuven Rivlin.

Khatib est originaire de la ville de Tamra en Galilée. Elle pratique le droit de la famille et la charia, selon une publicité en ligne pour son cabinet.

Les tribunaux de la Charia en Israël gèrent les questions d’état-civil pour la communauté musulmane, à savoir, les mariages, divorces, conversions, héritages et prévention de la violence domestique.

Ils existent en Israël depuis l’époque de l’Empire ottoman, et ont été maintenus durant le mandat britannique. Ils ont été reconnus par l’État d’Israël dès sa création en 1948.