Le long-métrage israélien Zero Motivation a remporté jeudi le prix du meilleur film au festival du film de Tribeca à New York.

Le film, une comédie sur l’ennui et les rêves ajournés des jeunes femmes enrôlées dans l’armée israélienne, tourné avec un budget modeste, a aussi obtenu le prix Nora Ephron.

Zero Motivation est le premier long métrage de la scénariste Talya Lavie.

« Avec un scénario extrêmement drôle et un peu triste, Zero Motivation trouve un juste équilibre entre la farce loufoque et le réalisme brutal du quotidien », a écrit notre chroniqueur cinéma Jordan Hoffman dans un article publié cette semaine.

« De nombreux passages sont joués sur le mode de l’anecdote et sonnent très vrais, mais les personnages sont merveilleusement universels. Avec une bonne campagne de promotion et un peu de chance, ce pourrait être le film israélien le plus populaire de toute une génération » , écrit notre chroniqueur.

« Je suis arrivée à l’armée extrêmement sérieuse, mais il y avait un fort sentiment d’absurdité », a confié Lavie. « Avec ce film, je voulais montrer toutes les petites choses stupides. »

« C’est peut-être un moyen de faire face à cette situation. Ces moments absurdes occupent une grande partie du film. »