Au lendemain de la condamnation de l’ancien Premier ministre Ehud Olmert pour corruption passive, ses avocats avaient affirmé qu’ils se préparaient à présenter un recours contre le verdict.

Aucune déclaration officielle confirmant l’appel n’a été publiée, mais la défense s’est dite surprise par le verdict non justifié prononcé contre leur client. La presse israélienne rapportait alors que les avocats d’Olmert s’apprêtaient à faire appel de la condamnation.

Si les experts juridiques prédisent une longue peine d’emprisonnement pour Olmert, ils affirment qu’une telle peine se verrait appliquée quand toutes les possibilités de recours auront été épuisées.

L’ancien maire de Jérusalem et ex-Premier ministre risque d’écoper de plusieurs « années de prison », a déclaré l’analyste juridique David Yiftah, qui prévoit en amont une longue bataille judiciaire.

Un ancien Premier ministre ne serait pas incarcéré uniquement sur décision d’un seul juge, explique Yiftah à la Deuxième chaîne de télévision, en référence au juge David Rozen du tribunal de Tel Aviv qui a prononcé une condamnation lundi contre Olmert,

Uri Lupolianski et huit autres accusés impliqués dans le scandale immobilier Holyland.

Les avocats d’Olmert ont déclaré immédiatement après l’annonce du verdict que le « dernier mot » n’avait pas encore été prononcé dans cette affaire.

« La décision nous a frappés comme la foudre », ont écrit les avocats de la défense dans un communiqué publié lundi. « Même maintenant, après lecture de la décision, les éléments de preuve et les faits présentés au tribunal sont tels que M. Olmert aurait dû être complètement effacé blanchi. »

Dans le même temps, le ministère public a commencé à examiner les allégations formulées par l’ancienne directrice de cabinet d’Olmert, Shula Zaken, désormais témoin potentiel de l’accusation.

Elle affirme détenir des éléments de preuve attestant que son ancien patron a fait obstruction à la justice dans cette affaire.

Zaken a négocié avec les procureurs un accord impliquant la divulgation de ces preuves en échange d’un allègement de peine. Et l’accusation a demandé à Rozen de reporter l’annonce de son verdict le temps d’appeler Zaken à la barre et de recueillir son témoignage. Une requête rejetée par le juge.

Le juge a exprimé ses réticences sur la conclusion d’un tel accord et affirmé ne pas être convaincu qu’il serve l’intérêt public.

Et impossible de savoir s’il acceptera les termes de cet accord, selon lesquels Zaken, condamnée dans l’affaire Holyland, écopera de 11 mois de prison au maximum.

Yossi Olmert (Crédit : capture d'écran YouTube)

Yossi Olmert (Crédit : capture d’écran YouTube)

Mardi, Yossi Olmert, l’un des frères d’Ehud, s’est dit surpris par le verdict.

« Le verdict de la cour m’a frappé comme un coup de tonnerre », a déclaré Olmert. « J’aime énormément mon frère et c’est avec une profonde consternation que j’ai accueilli le verdict ».

Le témoignage de Yossi Olmert devant la police est considéré comme une pièce maitresse de la condamnation de son frère.

« J’ai déclaré à la police que je n’ai pas encaissé d’argent du témoin de l’accusation » a déclaré Yossi Olmert. « La police affirme avoir en sa possession ces chèques, mais à ce jour, pas un seul de ces chèques ne m’a été présenté. »