Des vandales ont gravement endommagé plusieurs tombes d’un cimetière juif de plus de 400 ans à Split, en Croatie.

Selon Ana Lebl, la présidente de la communauté juive de Split, des inconnus ont ouvert de force trois tombes et ont endommagé les stèles et les clôtures. Ils ont également cassé une quatrième stèle et endommagé les ornements de la pierre tombale.

L’attaque a eu lieu entre le 10 et le 13 avril, précise Lebl, mais les vandales n’ont laissé aucun graffiti ou slogan spécifiant le motif antisémite de leur attaque.

« Les dégâts ont été signalés à la police, qui est venue rapidement et a recueilli des preuves écrites et photographiques, » a affirmé Lebl.

Le cimetière, qui surplombe la ville depuis la colline de Marjan, a été fondé en 1573 et utilisé jusqu’en 1945. Il est inscrit comme monument du patrimoine culturel.