L’ambassadeur d’Israël à l’ONU Ron Prosor a publié lundi une critique virulente du silence du Conseil de sécurité des Nations unies suite aux multiples attaques terroristes contre les Israéliens au cours des trois dernières semaines.

« Chaque jour, les Israéliens sont la cible d’attaques. Chaque jour, les foules d’émeutiers palestiniens violentes grossissent, » a-t-il écrit. « Et pourtant, cette institution n’a pas prononcé un mot pour dénoncer les attaques contre les Israéliens. Ignorant l’incitation à la haine et le terrorisme est similaire à soutenir le terrorisme. »

Lundi, le soldat Almog Shiloni, 20 ans, de Modiin est mort de ses blessures après qu’un terroriste palestinien l’ait poignardé à Tel-Aviv.

Quelques heures plus tard, Dalia Lemkus, 26 ans, a été tuée dans une attaque à Alon Shvut. Après que le terroriste ait tenté de l’écraser, il l’a poignardée dans le cou. Elle est morte sur les lieux. Deux personnes sont toujours hospitalisées avec des blessures légères à modérées.

Les deux terroristes palestiniens sont Nur al-Din Abu Hashiyeh, 18 ans, de Naplouse, et Maher Hamdi al-Hashalmoun, 25 ans, de Hébron. Ils ont été hospitalisés après qu’on ait essayé de les appréhender.

Prosor a accusé l’Autorité palestinienne pour ces attentats.

« Une personne ne se réveille pas un jour en décidant de poignarder quelqu’un ou en décidant de lancer sa voiture dans une foule de gens. Ces attaques sont le résultat d’années d’endoctrinement anti-israélien et de glorification de soi-disant martyrs, » a-t-il estimé.

« L’incitation à la haine est partout. Dans les écoles, les mosquées et les médias, l’Autorité palestinienne glorifie les terroristes et célèbre les attaques contre les Juifs et les Israéliens. »

« La direction palestinienne peut diriger l’académie des pyromanes, car ils savent mettre de l’huile sur le feu sur une base quotidienne» a ajouté Prosor.

L’ambassadeur d’Israël a également fustigé les pays de l’UE qui menacent de reconnaître un Etat palestinien en l’absence de pourparlers de paix, à la suite de la Suède et, de manière unilatérale, ont décidé de reconnaître la Palestine, le mois dernier.

« Sans surprise, nous n’avons pas entendu grand-chose de constructif de la part de nos collègues européens. Pour eux, je dis : oui, continuez à parrainer les résolutions partiales. Oui, continuez à encourager les actions unilatérales. Et oui, par tous les moyens, dépêchez-vous de reconnaître prématurément un Etat palestinien, » a déclaré Prosor.

« Cela a clairement été un succès retentissant et nous mène tous beaucoup plus près de la paix » a-t-il ajouté d’un ton sarcastique.

Les remarques de Prosor sont venues quelques jours après qu’il ait fait des déclarations similaires suite à une attaque terroriste à Jérusalem et à deux autres au cours du dernier mois.

« Si les événements récents sont de nature à donner une indication, le Conseil de sécurité va une fois de plus garder le silence alors qu’Israël enterre encore une autre victime du terrorisme palestinien, » a écrit Prosor mercredi dernier dans une lettre acerbe destinée au Conseil de sécurité.

« Peu de temps après que le Hamas ait revendiqué l’attaque, qualifiant l’auteur de « martyr » et décrivant l’attaque comme« une opération héroïque » a-t-il ajouté.

Prosor faisait référence à l’attaque de mercredi dernier dans laquelle un Palestinien ayant des liens avec le Hamas a lancé sa voiture dans une foule de gens, tuant un policier et un étudiant de yeshiva et blessant plus d’une douzaine de personnes près d’une station de tramway de Jérusalem.

Alors que l’Organisation des Nations Unies et son Secrétaire général ont publié une déclaration condamnant l’attaque et appellant à une « désescalade », le Conseil de sécurité n’a pas encore publié de condamnation formelle de l’attaque, de celle du 23 octobre qui a fait deux morts, dont un bébé, ou de la tentative d’assassinat de Yehuda Glick le 30 octobre.

L’ambassadeur a accusé le Conseil de sécurité de rester assis tranquillement pendant que le président de l’AP Mahmoud Abbas incite à la violence en appelant « les Palestiniens à empêcher les Juifs de visiter le mont du Temple en utilisant « tous les moyens nécessaires ». »

Il a conclu : «Je vous écris aujourd’hui avec la pleine confiance que le Conseil continuera à adhérer à son vœu de silence. Si le Conseil révise sa politique et juge opportun de condamner l’incitation à la violence de la direction palestinienne, je serai le premier à féliciter le Conseil quant à son jugement pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales ».

Les Palestiniens ont accusé Israël de provoquer la violence par la construction d’implantations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, que les Palestiniens envisagent comme la capitale de leur futur Etat, ainsi que par les appels de certains députés visant à modifier le statu quo sur le mont du Temple.