Avec la vague du défi du seau d’eau glacée au profit de la recherche contre la maladie de Charcot qui rafraîchit les têtes de par le monde, l’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU Ron Prosor a décidé de s’y soumettre et de prendre lui aussi une douche glaciale.

Répondant au defi lancé par le Lieutenant-colonel Peter Lerner, le porte-parole l’armée israélienne, Prosor est descendu mardi dans les rues de New York pour s’arroser avec un seau d’eau et de glaçons.

« En tant qu’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, je reçois habituellement un accueil glacial à l’ONU, » a plaisanté Prosor, qui a invité lui-même trois autres personnes à faire comme lui.

Se tenant à côté d’un seau, avec un grand sac de glaçons à la main, Prosor a appelé le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, « qui passe le plus clair de son temps à essayer de briser la glace entre les pays, » à répondre au défi.

Il a également nommé sa « bonne amie », l’ambassadrice américaine à l’ONU, Samantha Power, qui dit-il, a « mené des efforts visant à congeler l’EIIL » – l’ancien nom du groupe terroriste Etat islamique actif en Syrie et en Irak.

Et pour finir, Prosor a defié – et en hébreu cette fois – la célèbre chanteuse israélienne d’origine iranienne Rita, qui dit-il, « a fait fondre les coeurs » lors de son spectacle devant l’Assemblée générale des Nations unies en mai de l’année dernière.

Une fois les inviations envoyées, Prosor – toujours souriant – s’est tourné vers ses assistants et leur a dit « Allons-y. »

Un de ses assistants a alors saisi le lourd seau à glace en riant et avec un effort visible et en a vidé le contenu sur la tête d’un Prosor hurlant sous les applaudissements.