A l’approche de leurs bar-mitzva, Sam Goldberg et Joshua Levine se sont impliqués dans un mélodieux projet de charité.

En hiver, Goldberg et Levine, deux lycéens en cinquième de l’Ecole Moriah à Englewood dans le New Jersey, ont rencontré leur professeur de musique et ont passé en tout 75 heures dans un studio local pour enregistrer un album appelé « Tikkun Olam ».

Le but de l’album, expliquent-ils, est de récolter de l’argent pour Leket Israël, une organisation qui sert de banque alimentaire nationale à Israël et de réseau de secours alimentaire.

En 2013, Leket a atteint plus de 140 000 personnes chaque semaine en redistribuant de la nourriture qui aurait autrement été gâchée à 180 organisations à but non lucratif travaillant avec des personnes dans le besoin.

« J’ai pensé que c’était bien de les aider », déclare Goldberg. « Les gens devraient avoir droit à une certaine quantité de nourriture pour être en bonne santé et en forme toute la journée. On ne devrait pas gâcher la nourriture. »

Goldberg chante et joue du piano ; Levine est à la guitare. L’album comprend 11 chansons allant de la prière Naar Hayiti à New York State of Mind, de Billy Joel, et Sweet Child of Mine de Guns N’Roses.

« C’était une expérience géniale et très divertissante », explique Levine. « C’était un honneur. Sam et moi savions que faisions une mitzva importante. »

Goldberg et Levine ont évoqué les plus fortes influences dans leurs vies, des expériences juives qu’ils ont récemment vécues et de ce qu’ils aiment faire pour se divertir.

Quelles ont-été les grandes influences de votre vie ?

Goldberg : Musicalement parlant, Billy Joël, Chris Martin et Bono. D’une manière plus générale, mes parents. Ils me poussent à donner le meilleur de moi-même.

Levine : Tous mes frères et sœurs.

Si vous pouviez déjeuner ou prendre un café avec n’importe qui pour lui parler de votre album, qui choisiriez-vous ?

Goldberg : Chris Martin, car c’est le gars le plus branché de tous le temps !

Levine : Mon arrière-grand-père. Il n’est plus en vie, mais si je lui en parlais, il serait très fier de moi. Il était hazan (chantre).

Pouvez-vous partager avec nous une expérience juive importante de votre vie ?

Goldberg : En novembre dernier, je suis allé en Israël avec des garçons de ma classe et leurs pères. Nous avons vu de nombreux endroits très beaux, que je n’avais jamais vus avant.

Levine : Cette année, je suis allé à Hébron le week-end de la parasha de Chayei Sarah. C’était très inspirant de visiter le tombeau de Sarah, c’était une expérience géniale.

Quelle est votre fête juive préférée ?

Goldberg : Hanoucca. C’est très divertissant et ma grand-mère fait de très bons gâteaux.

Levine : Pâque car tous les ans je vais en Floride et je m’amuse énormément.

Que pensez-vous faire quand vous serez adultes ?

Goldberg : Quelque chose dans la musique, soit ingénieur du son soit interprète.

Levine : Je voudrais être médecin. Si quelque souffre, je veux l’aider.

Qu’aimez-vous faire pour vous amuser ?

Goldberg : Je joue de la guitare, du hockey et un peu de combat dans la patinoire !

Levine : Je joue de la guitare, du basketball, un peu tous les sports, je regarde la télévision. Des activités normales.