C’était le 14 mars sur la scène du New Morning à Paris. La star internationale israélienne Idan Raichel allait entamer une nouvelle chanson quand le chanteur Pascal Obispo débarque sur scène, rapporte Coolamnews.

En préambule, il explique la raison de se présence : « le soir de son anniversaire, un ami à Toulouse, m’a fait écouter Idan Raichel, et je suis tombé amoureux de sa musique ». Cet ami c’était le chanteur Amir. « Vous connaissez ? » taquine Pascal Obispo.

Son fils l’incite à lui écrire pour le rencontrer. Ce que Pascal Obispo fait. Le 14 mars, quelques heures avant le spectacle, ils se rencontrent pour la première fois, et décident de jouer un morceau ensemble le soir même, Idan Raichel au piano, et Pascal Obispo au chant… en hébreu !

La chanson s’appelle « She’eriot shel ha’chaim » et Pascal Obispo, s’aidant d’un texte en phonétique, l’interprète face à un public visiblement ravi.

La chanson raconte les réflexions d’un homme essayant de recommencer sa vie après une épreuve qui l’a détruit. Il rassemble « les restes de vie » (« She’eriot shel ha’chaim ») pour « réparer une fois de plus » et recommencer à vivre.