Vladimir Poutine a acheté un appartement à son ancienne professeur d’allemand à Tel Aviv, révèle mercredi cette dernière dans une interview au site internet israélien Ynet.

Après l’avoir retrouvée lors d’un voyage en Israël en 2005, Vladimir Poutine a offert un petit appartement à Mina Youditskaïa Berliner, aujourd’hui âgée de 93 ans, a confié l’ex-professeur d’allemand au site d’informations en ligne.

Peu après sa visite, elle avait reçu des cadeaux du président russe – une montre, une autobiographie dédicacée de Poutine – jusqu’au jour où un fonctionnaire du gouvernement russe s’est présenté chez elle pour l’emmener voir des appartements.

« Je lui ai dit que tout ce que j’avais besoin c’est d’un appartement près de la gare centrale d’autobus et du marché », a raconté Mina Berliner, née en Ukraine.

« Tout s’est passé très vite. Quelques mois plus tard les déménageurs sont venus dans mon appartement en location dans le quartier Florentine, situé dans le sud de Tel Aviv et ont fait le nécessaire pour tout transférer dans mon nouvel appartement ».

L’enseignante, qui a émigré en Israël il y a 40 ans, se souvient de Vladimir Poutine comme d’un étudiant « discipliné et peu bavard » qui manquait certains cours pour participer à des entraînements de catch mais n’en connaissait pas moins les réponses aux questions qu’elle posait.

Le président russe fut un agent du KGB à Dresde, en République démocratique allemande, dans les années 1980.

Interrogé par Ynet, le bureau de Vladimir Poutine a confirmé que Mina Berliner avait été la professeur du président russe et qu’ils s’étaient vus en Israël, mais n’a pas commenté les autres détails de l’interview.