Des charges ont été retenues par la fédération anglaise (FA) contre Yannick Sagbo et Benoît Assou-Ekotto qui ont affiché sur les réseaux sociaux leur soutien à Nicolas Anelka condamné pour sa ‘quenelle’, a annoncé mardi la FA.

Les internationaux français Samir Nasri et Mamadou Sakho ont en revanche simplement été avertis par l’instance pour de vieilles photos les montrant en train de faire ce geste controversé.

« Après avoir considéré chaque cas différemment et extrêmement attentivement (…) la FA a aujourd’hui retenu contre M. Assou-Ekotto (de QPR) et M. Sagbo (de Hull) les charges de conduites inappropriées en relation avec leurs messages sur Twitter, explique la FA. Les deux joueurs ont jusqu’au 8 avril pour répondre de cette accusation ».

Après la quenelle d’Anelka le 28 décembre qui lui a valu cinq matches de suspension, le milieu camerounais de QPR, prêté par Tottenham, avait littéralement écrit sur Twitter: « jte fellicite man belle keunel epaule ».

L’attaquant ivoirien de Hull avait lui posté une photo d’Anelka et un message de soutien à l’attention de l’ex-attaquant de WBA et de Dieudonné, l’humoriste-polémiste français inventeur de cette figure.

Ce geste – un bras tendu vers le bas, l’autre bras replié touchant l’épaule – est considéré par certains comme un geste antisémite.

Il est au coeur d’une vive polémique en France et a été qualifié de « salut nazi inversé » par le président de la Licra [Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme]